YouTube vient de supprimer deux chaînes officielles de R. Kelly, reconnu coupable de nombreux crimes sexuels. La plateforme de vidéos indique que “les actes odieux” commis par le chanteur R&B “justifient des sanctions”.

Le verdict est tombé. R. Kelly a été reconnu coupable de crimes sexuels par le Tribunal de New York la semaine dernière pour neuf chefs d’accusations dont ceux de « trafic sexuel » et d’exploitation de jeunes femmes pour certaines mineures. La star déchue du R&B, jugée depuis plusieurs semaines pour extorsion, corruption ou travail forcé, risque une peine de prison à vie bien que sa sentence sera véritablement connue en mai 2022. Néanmoins, ce verdict est un véritable soulagement pour les nombreuses victimes du chanteur américain, dont les frasques sexuelles ont défrayé la chronique. « Il a utilisé sa célébrité pour approcher des filles vulnérables et mineures dans le but de les agresser sexuellement. (…) Tout cela a fait de M. Kelly un prédateur plus puissant et dangereux qui a opéré sans un réseau financier pour le soutenir » reconnaît l’avocate de certaines victimes Gloria Allred, décrivant R. Kelly comme « le pire » des prédateurs sexuels.

“Les actes odieux justifient des sanctions”

Et les conséquences de ce jugement se font aujourd’hui sentir. En effet, YouTube a décidé de retirer les deux chaînes officielles de R. Kelly, RKellyTV et RKellyVevo, sur laquelle on pouvait retrouver ses chansons et clips. Sur la célèbre plateforme de vidéos, on peut lire que lesdites chaînes ont donc été supprimées en raison d’une « violation des conditions d’utilisation de YouTube ». « Les actes odieux commis par R. Kelly justifient des sanctions qui vont au-delà des mesures généralement appliquées en raison du risque de causer des dommages généralisés. Nous prenons cette décision pour protéger nos utilisateurs tout comme le font d’autres plateformes » indique Nicole Alston, la directrice du service juridique de YouTube.

« Nous pouvons confirmer que nous avons supprimé deux chaînes liées à R. Kelly en accord avec les directives de nos créateurs en matière de responsabilité » complète un porte-parole de YouTube dans un communiqué. Cette mesure n’est pas sans rappeler celle de Lady Gaga, qui avait partagé un duo avec R. Kelly en 2013 sur le morceau “Do What U Want”. Un titre qui, depuis l’éclatement du scandale sexuel entourant le chanteur américain, a été retiré des plateformes. « Je suis à 1000% derrière ces femmes, je les crois, je sais qu’elles souffrent et je crois fermement que leur voix devrait être entendue et prise au sérieux. Ce que j’entends au sujet des allégations contre R. Kelly est absolument terrifiant et indéfendable » expliquait alors Lady Gaga, qui l’a remplacé par une version de “Do What U Want” avec Christina Aguilera. Dans la foulée, Céline Dion avait également fait retirer son duo avec la star “I’m Your Angel”.

Leave a Comment

    GR-THEMUSIC... ©2021 Tous Droit Réservé Sous Licence    Mention Légale      Politique de Confidentialité