Eric Roberson est entré dans l’industrie de la musique via un label majeur avant de devenir l’un des artistes R&B indépendants les plus importants des années 2000 et 2010. En 1994, à l’adolescence, le natif de Rahway, New Jersey a fait ses débuts sur Warner Bros. avec « The Moon ». Bien que la douce ballade post-new jack ait été un succès mineur – elle a atteint la 53e place du classement des Hot R&B Singles de Billboard cet été-là – son album parent a été mis de côté. Roberson est retourné à l’Université Howard grâce à une bourse de théâtre musical et a obtenu son diplôme. Au cours de la seconde moitié des années 90, armé d’un contrat d’édition EMI, il a écrit et arrangé des morceaux pour Phajja , 112 ans , et Gina Thompson .

La décennie suivante, Roberson est devenu totalement indépendant avec son label Blue Erro Soul, lancé avec son premier long métrage, Esoteric (2001). La même année que cet album est sorti, Roberson , comme Erro , a également fait des vagues dans les clubs avec « Don’t Change » (alias « Change for Me »), un single sorti à l’origine sur le label Yoruba d’ Osunlade . Alors que sa carrière solo progressait à nouveau, il travaillait également avec les Philadelphiens Musiq Soulchild , Jill Scott , DJ Jazzy Jeff et Vivian Green , ainsi qu’avec Detroiter Dwele., pour qui il a co-écrit et coproduit « Hold On », un autre single qui a atteint un sommet au numéro 53 R&B. Roberson a sorti des albums solo tous les deux ans, ajoutant à son catalogue avec The Apetizer (2005), … Left (2007) et Music Fan First (2009). Ce dernier comprenait « A Tale of Two » et « Still », des chansons qui ont été nominées aux Grammy Awards dans la catégorie Meilleur R&B urbain / alternatif.

Les remerciements de la Recording Academy, ainsi que le nouveau soutien d’un partenariat avec Purpose Music et le distributeur eOne, ont aidé à placer M. Nice Guy (2011) au 14e rang du palmarès des albums R & B / Hip-Hop de Billboard. Roberson a ensuite pris part à gospel contemporain chef Fred Hammond de United Tenors projet et rieuses Zo! « We Are on the Move » (tous deux en 2013), puis est revenu aux versions de Blue Erro avec B-Sides, Features & Heartaches et The Box (tous deux en 2014). Il s’est ensuite associé avec un collaborateur occasionnel Phonte pour Tigallerro (2016), et a publié début 2017 Earth , le premier volet d’une trilogie planifiée de PE sur le thème de l’autonomisation.

Leave a Comment